Les relations entre psyché et santé, aussi appelé psychosomatique. C’est l’équilibre quand le psychique à un impacte sur le physique menant vers une meilleure santé et une bonne humeur !

La médecine occidentale a longtemps séparé le de la psyché. Amenant à visualiser l’être humain en deux : le corps et la psyché. On a ainsi écarté la conception du corps et sur l’approche thérapeutique des maladies. Contrairement à la médecine traditionnelle qui a toujours reconnu un lien entre le corps et l’esprit. C’est en partie à cause des grands penseurs comme Descartes qu’est née cette dissociation. Ce lien corps-psyché a donc été oublié dû aux développements de la médecine mécaniste. Alors que parallèlement la médecine orientale a développé la thérapie. Et c’est en associant ces deux savoir qu’on a décidé de redécouvrir cette unité du corps et de l’esprit. Menant à une nouvelle vision des soins de santé bien plus élargie. 

Définition : qu’est-ce que la relation entre psyché et santé ?

D’après le médecin Jung Carl Gustav (psychiatre) l’équilibre psychique joue un rôle sur les maladies organiques. C’est seulement après qu’on ait découvert les neuromédiateurs. Ce psychiatre évoquait l’importance de l’inconscient pour sauvegarder la stabilité mentale et psychologique. Il disait qu’« Il faut que la conscience et l’inconscient soient intégralement reliés afin d’évoluer parallèlement ». 

C’est seulement après la découverte des hormones cérébrales qu’on a pu relier le corps et le mental. Aujourd’hui encore certains médecins restent sceptiques sur le fait que la guérison est une partie d’équilibre psychique. Pourtant quand les symptômes des patients ne s’expliquent pas on les classe maladie « psychosomatique ». On dit alors que ces patients se rendent eux-mêmes malades à cause de leur psyché. D’où la relation entre psyché et santé

L’être humain vit des : 

  • Des émotions
  • Des traumatismes
  • Et des tensions

Que le corps et l’organisme enregistre et digère. C’est ce qu’on appelle psychologie biodynamique ayant impacte directe sur le corps. 

Le psychiatre italien Roberto Assagolio a travaillé sur une perspective plus globale et holistique de l’être humain. C’est-à-dire qu’il a surtout analysé le développement personnel catégorisant 4 dimensions de la personne : 

  • Le corps
  • L’émotion
  • L’intellect
  • Et l’âme

Il a constaté qu’un être humain est constitué de parties interdépendantes dont :

  • Les organes
  • Le conscient 
  • L’inconscient
  • Et les sous-personnalité

Les hormones du cerveau

Avant les années 70, on a longtemps cru que le système nerveux n’émettait que des signaux électriques. C’est seulement à partir de cette année qu’on a découvert les hormones du cerveau qui comptent environ une centaine. Ces hormones sont également appelées neuromédiateurs et sécrètent les neurones. Ce sont des substances qui agissent directement sur les :

  • Les tissus cérébraux
  • L’hypophyse
  • Les glandes endocrines
  • Les tissus périphériques

Ces après qu’ils agissent directement sur les organes du corps. Les neuromédiateurs sont aussi secrétés par les organes périphériques comme : 

  • Les poumons
  • Le cœur
  • Le tube digestif

Ces organes agissent inversement sur le système nerveux central. D’où la relation entre psyché et bonne humeur. 

Quelles sont les relations entre santé et bonne humeur ?

Pendant des dizaines d’années on a longtemps ignoré les origines psychiques des maladies. Il y a par exemple le stress qui est une maladie psychique mais qui touche directement la santé du corps. A savoir : 

  • La vie émotionnelle 
  • La vie instinctive
  • La mémorisation 
  • L’alimentation
  • La reproduction
  • Le relais des voies sensitives
  • Le système nerveux primitif
  • L’inconscient
  • La vie végétative
  • Les fonctions primaires
  • Les rythmes biologiques
  • Le système endocrinien
  • Les neurohormones
  • Les neuromédiateurs
  • Les voies sensitives
  • Le métabolisme
  • Les fonctions physiologiques 
  • Le rythme
  • Les organes

Le stress peut être traité par une simple marche sportive parce que ça apporte de l’oxygène dans le lobe frontal du cerveau. Qui joue un rôle clé dans la gestion du stress. Tout mène à croire qu’il y a réellement un lien entre la psyché et la santé. 

C’est seulement après cette découverte qu’on a constaté que la psyché touche la santé. La psyché relie la santé du corps et la bonne humeur. Tant que le mental est en bonne santé, le corps l’est aussi. 

Dans la foulée, on a de même aperçu que le système nerveux central joue un rôle sur des maladies comme : 

  • Le diabète
  • L’obésité
  • L’hypertension
  • Le cancer

C’est donc le cerveau qui en sécrétant des hormones manipules les organes du corps.

On a aussi découvert que les rêves ont eu une fonction diagnostique et thérapeutique. Le rêve est un phénomène psychique agissant sur le corps et l’inconscient. Donc pour rester en bonne santé, il faut écouter ses rêves. 

Qu’est ce que la pratique psychocorporelle ? 

Les pratiques psychocorporelle (PPC) est un ensemble d’approche psychothérapeutique. C’est une science partant du corps impliquant un travail : 

  • Corporel
  • Psychothérapie
  • Prophylactique
  • Préventif 

Les méthodes psychocorporelles mènent à éveiller les sensations, les pensées et les émotions. Cette science utilise des approches thérapeutiques plaçant le corps et la sensorialité au centre de l’émotionnel. 

Les objectifs des relations entre psyché et santé  

Il y a plusieurs techniques et objectifs de la relation entre psyché et santé. A savoir : 

  • La réduction de la tension psychique avec l’apprentissage de la détente musculaire
  • La décharge émotionnelle
  • Le relâchement musculaire 
  • La verbalisation et l’élaboration des émotions
  • La verbalisation des fantasmes et de l’inconscient
  • La concentration sur les sensations
  • L’éducation à la sensorialité
  • L’exploration du monde par le ressenti
  • Le développement d’un état d’attention 
  • Une meilleure communication 
  • Un travail sur la relation du monde extérieur

En conclusion, ignorer la psyché et la santé revient à ignorer les lois fondamentales de la vie. La médecine moderne se prive de vrai moyen de guérisons en écartant les relations du corps et du psyché. On dit qu’entre le cerveau et le corps il y a un dialogue ininterrompu. Il faut donc voir l’organisme comme une immense linéature interconnecté. Parce que pour fonctionner notre organisme a besoin du : 

  • Cerveau
  • Des voies nerveuses
  • Endocrines
  • Et immunitaire
Catégories : Troisième âge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *